Santé
Programme Pediacam, Cameroun

Programme Pediacam, Cameroun

Un cocon pour les nourrissons séropositifs

Depuis 2008, la Fondation Total soutient Pediacam : un programme de recherche et de prise en charge des bébés camerounais infectés par le virus du sida. Les progrès sont déjà visibles : parents, médecins et chercheurs avancent en confiance.

Contenu alternatif ( pas de plugin flash, pas de javascript...)

Vidéo

  • Les locaux du programme Pediacam © Laurent Vautrin
  • Vidéo
  • L’accueil des parents et des nourrissons © Laurent Vautrin

Mieux soigner les enfants séropositifs

Lancé en 2007 par l'ANRS (agence nationale de recherche sur le VIH/Sida et les hépatites virales), Pediacam est un programme de prise en charge des nourrissons séropositifs. Son objectif est d'évaluer la possibilité d'une administration précoce des antirétroviraux. Cette étude a lieu dans trois services de pédiatrie : le centre mère et enfant de la fondation Chantal Biya, l'hôpital d'Essos à Yaoundé et l'hôpital Laquintinie de Douala.
L'accompagnement ne s'arrête pas à l'étude elle-même. De nombreux domaines sont concernés : financement des soins, équipement des hôpitaux pour l'accueil des familles, formation des soignants et modernisation des infrastructures.

«  Améliorer l'accueil des nourrissons et les conditions de la recherche  »
Initialement limité aux nourrissons, le programme s'étend désormais au suivi des enfants jusqu'à 5 ans. Une décision qui permettra un recul nécessaire pour évaluer les bénéfices de la thérapie. De plus, le projet comprenait également  un soutien auprès des enfants séropositifs qui ne sont pas inclus dans l'étude de l'ANRS.

> Pediacam : venir en aide aux bébés séropositifs

Des parents rassurés

Après une année, quel bilan pour la prise en charge ? Le pari est gagné ! En 2009, plus  de 3 000 enfants ont bénéficié des différentes prestations du programme : soutien nutritionnel, thérapeutique, biologique ou psychosocial. Un volet « activités génératrices de revenus » a également été expérimenté. Son objectif : former les familles les plus démunies et leur redonner un minimum d'autonomie financière.

Surtout, ce sont des parents confiants qui viennent aujourd'hui consulter. Ils sont soulagés de voir que leurs enfants sont pris en charge dans de bonnes conditions.

TÉMOIGNAGE

“Les parents sont confiants”

Le Docteur Mathurin Cyrille Tejiokem est responsable scientifique Sud de l'étude « ANRS-Pediacam » au Centre Pasteur du Cameroun. Il côtoie régulièrement des parents rassurés par le dispositif mis en place.
Lire son témoignage

Un soutien multifacettes

Concrètement, le soutien de la Fondation Total porte sur deux aspects. Un premier volet médical qui  couvre les besoins des enfants et de leurs familles au quotidien :

  • la fourniture de lait en poudre et de paniers diététiques,
  • l'accompagnement biologique et thérapeutique (achat de médicaments et de vaccins),
  • le suivi psycho-social des familles (visites à domicile),
  • la formation des personnels soignants et encadrants.

Ensuite, la modernisation des infrastructures fait aussi partie des projets afin d'améliorer le confort des patients et les conditions de la pratique médicale. Un grand chantier comprenant :

  • la rénovation du pavillon de l'hôpital Laquintinie de Douala,
  • la construction d'une unité de jour au centre mère et enfant de la fondation Chantal Biya,
  • le réaménagement du laboratoire de virologie du Centre Pasteur.

Pour l'ensemble de ces actions, l'engagement de la Fondation s'est élevé à 585 000 000 XAF, soit 600 000 euros.

> Découvrez le site de l'ANRS

D'autres projets à découvrir

Voir tous les projets